Anecdote sur Boisragon : Charles Tupin de Crissé

"La Boulite" - N° 12 - Mars 1976


  Charles Tupin de Crissé, épousa Catherine de Doyneau, qui avait la propriété de l'Isle (forteresse construite à l'époque de Salbart).
  Il avait un fief à Boisragon. Il était bestial et orgueilleux. Il faisait mettre sa table au puits de Boisragon (route de Cerzeau) et mettait 2 pistolets de chaque côté de son assiette pour interdire aux gens de passer pendant son souper. Les paysans rentrant des champs attendaient le bon vouloir du seigneur.
  Il se battait fréquemment avec 2 maréchaux-ferrants, 2 frères qui lui faisaient plaisir en disant qu'il était le plus fort. Un jour, ils en eurent assez de lui et lui donnèrent une bonne correction. Le seigneur partit penaud mais jura en lui-même de se venger.
  Un de ses domestiques, le connaissant bien, avertit les maréchaux de se méfier, même s'il leur faisait bonne mine. En effet, quelques temps après, le seigneur revint en dissimulant, sous un grand manteau, une épée, et, avec le sourire, s'inquiéta de la santé des dits compagnons. mais ceux-ci, méfiants, arrivèrent à le démasquer et à lui prendre son épée.

  Plus tard, il fut retrouvé mort. De quelle façon ? Mystère. Personne n'a jamais rien su ni rien voulu dire.

retour Bourg Villages   -  sommaire général