Pourquoi un site consacré aux coiffes de la région crèchoise ?

Les coiffes ont disparu de la vie quotidienne depuis le milieu du 20ème siècle. Et pourtant, un musée leur est consacré et, lors des fêtes villageoises, on les voit ressortir. Elles sont maintenant uniquement des objets d'apparat, après avoir été utilitaires, distinctives (repère social) et embellissement.
Tout ce que Mme Lemaistre sauvegarde ou reconstitue témoigne de cette vie et du goût apporté aux vêtements les plus quotidiens comme aux costumes d'apparat. Je la remercie profondément pour cette action de longue haleine ainsi que pour l'apport essentiel à ce site.

Les coiffes traduisaient la condition de la femme de la campagne. Peut-être que l'abandon de la coiffe au profit du chapeau puis de la tête nue, symbolise l'émancipation féminine. L'étude du patrimoine crèchois m'a naturellement porté vers cette symbolique : très localisée mais certainement représentative d'une évolution d'ampleur bien plus large.

A travers les images de ce site et les commentaires de Mme Nicolas, détentrice d'une grande connaissance de la vie rurale et de ses rites. Grâce à la somme d'illustrations qu'elle a bien voulu mettre à la disposition de tous, retrouvons la vie humble, dure et parfois joyeuse de nos aïeules. Merci à B. Faucher pour le prêt de photographies.

On ne peut passer sous silence la qualité des photographies, précieux témoignages, et la richesse du trait de C. Lestin pour les cartes postales.

Que ce médium moderne, l'Internet, leur rende hommage.

Afin de poursuivre la réflexion, je vous propose d'écrire vos impressions à partir d'une photo (que j'apprécie particulièrement) de jeune fille rêveuse ...

YM - 11/2001

retour sommaire - contacts