Vie à la campagne au début du 20ème siècle

Nous évoquons une époque où la femme n'avait pas de travail lucratif et où le mariage, "pour le meilleur et pour le pire", constituait bien souvent son seul avenir.
Son habillement témoignait de sa condition.

Une fois mariée, la femme faisait teindre en noir sa robe de mariée et, très souvent, elle devait lui faire toute sa vie (on sortait si peu !).
On avait eu soin de prendre un peu plus de tissu, que l'on teignait aussi, afin d'agrandir cette robe si nécessaire (ma grand-mère n'a jamais eu d'autre robe que sa robe de mariée).
En Gâtine, certaines jeunes filles se mariaient même en noir.
 

Très souvent, pour vaquer à leurs occupations quotidiennes, les femmes portaient des vêtements très raccommodés et rapiécés (les hommes aussi, d'ailleurs).

la bujhaille
Tenue de travail pour faire la "bujhaille" (grande lessive)

A partir de textes de Mme H. Nicolas - 05/2001

sommaire coiffes