COLONIES et Religion

Extraits de "Echo Paroissial de La Crèche, Breloux et Chavagné" - années 1909 à 1912


religieuses - mes galons

AFRIQUE

1° Nouvel Hommage - Congo  (juillet 1911 - article non signé)

L'Institut de sociologie Solvay possède un groupe colonial, composé en grande partie d'anticatholiques. Ce groupe a étudié dernièrement la question de l'émigration au Congo.

Après avoir déconseillé l'émigration des femmes non mariées, il a tenu à faire une exception en faveur des Sœurs, et voici comment il la justifie :
  "L'afflux de religieuses, tout au contraire, est hautement désiré de tous. Quelles que soient nos idées philosophiques, nous sommes tous persuadés que la présence de ces admirables femmes est pour l'Afrique un immense bienfait. Non seulement elles soignent et réconfortent les malades, mais elles donnent encore un exemple de charité bien plus puissant sur l'esprit noir que tout autre enseignement. Or, cette charité, cet altruisme ont grand besoin d'être développés dans ces milieux barbares."

retour haut de page

 

C'est mes galons à moi !   octobre 1910

  La scène se passe dans une de nos colonies d'Afrique.
  Le costume nègre, en ce pays est plutôt sommaire, et je ne sais combien de vêtements le petit noir - héros de mon histoire - avait en dehors de son scapulaire du Mont-Carmel, qu'il arborait fièrement sur sa poitrine.
  Vient à passer un groupe d'officiers.
   L'un d'eux, anticlérical élevé sans instruction et éducation religieuses, s'écrie :
- Attendez, je vais le reculotter le nègre, vous allez rire !
  Il aborde le petit nègre, et prenant le scapulaire entre ses doigts :
- Dis donc! Pas large ta veste. Qu'est-ce que c'est que ça ?
- Ce que c'est que ça ? répartit le négrillon, pas épaté du tout. Ce que c'est que ça ?
   Et mettant un doigt sur le filet d'or que le sous-lieutenant portait sur la manche :
- Et ça, poursuivit-il, qu'est-ce que ça, dis-toi ?
- ça sur ma manche ?
- Oui sur ta manche.
- ça ? Eh bien ! Ce sont mes galons
- C'est tes galons. Ah ! et qu'est-ce que c'est que des galons ?
-  Mais ça veut dire que je suis officier.
- Que tu es officier ?
- Oui, parbleu !
- Ah ! - et prenant fermement son scapulaire dans sa main - ça, dit énergiquement le moricaud, c'est mes galons à moi : ça veut dire que je suis catholique et pas un sauvage comme toi.

On rit, comme l'avait bien annoncé l'officier, mais pas au dépens du négro.
- Hein ? l'ami, accentuèrent les camarades, il t'en a bouché un coin, le nègre !

retour haut de page

 

Avant-propos Actualité Etranger
Actualité France Colonies
Education Illustrations
Moeurs - Famille Morale
Progrès techniques Récréations
Courrier Accueil