La distillerie de Chavagné

 Ruinées par le phylloxéra à partir de 1875, la région de Cognac et toutes les activités liées à la précieuse eau de vie, eurent besoin d’un alcool de substitution.

75 % du vignoble détruit entre 1875 et 1900 (fin de la crise)

Ainsi, pour répondre à un besoin énorme,  de nombreuses distilleries d’alcool de betteraves virent le jour et certaines localement :

Sur le Crèchois : Breloux et Chavagné. Dans la région : Celles, Melle, Forges d’Aunis.

La culture de la betterave fût donc fortement encouragée mais les rendements et la qualité ne furent pas longtemps concurrentiels.

La distillerie de Chavagné arrêta sa production aux alentours de 1914. Les betteraves prirent le chemin de Melle.

Mais, la crise de la vigne résolue,  la surproduction d’alcool fît progressivement disparaître l’industrie de distillation de la betterave dans la région.

De toutes ces entreprises, seule la distillerie de Melle est restée, en évoluant vers la chimie à partir de 1899. 

Et de la distillerie de Chavagné, il nous reste des photos, des bâtiments et des vestiges à découvrir.

 

Distillerie au début du XX ème siècle

Inscription encore visible sur le porche

ancienne réserve d'eau de la distillerie, encore visible

 date "1900" encore visible sur un des porches

Sources : « Les usines de Melle » S. Pineau (Geste Edition) - Mémoire de Crèchois

 Circuit de découverte "entre plaine et Lambon"- 2004

sommaire Industrie - sommaire Villages - sommaire général